Retrouvez mes publications sur www.genialenature.org

Fais de ta vie un rêve, et d’un rêve, une réalité… la naissance de mon 1er livre « Rencontres Africaines » 2008

J’avais à peine 10 ans lorsque j’ai « fait » mon premier livre. Déjà des histoires d’animaux où je mélangeais textes et images.

A l’époque je rêvais de vivre dans la jungle au milieu des grands singes, et j’apprenais le langage de Tarzan pour parler aux animaux. Les livres d’Edgar Rice Burroughs étaient ma bible.

Quand je m’imaginais rester dans le monde des hommes, alors je me voyais grand reporter et écrivain comme mon père, Philippe Bernert, pour raconter comme lui des histoires de personnages extraordinaires. Sauf que mes sujets n’auraient pas été des espions mais des animaux de la jungle.

Et puis j’ai pris un autre tournant en devenant avocat. Ce n’était plus tout à fait le même genre d’histoires ni la même jungle…

Mais quand la passion de l’aventure et de l’écriture vous tient, elle ne vous lâche pas !

Aujourd’hui j’accomplis enfin ce rêve en faisant partager à travers ce livre des aventures que j’ai vécues en Afrique australe.

Mes rencontres avec des personnages incroyables : des hommes, des femmes, de nationalités et d’horizons bien différents, qui se dévouent corps et âmes à la sauvegardes d’espèces menacées.

Avec Maria Diekmann MariaDiekmann_Sabine.jpg
Mes rencontres avec des animaux sauvages, qui peuvent être si magiques lorsque la barrière des espèces s’atténue.

Nelson, mon vautour in love Sabine_Nelson.jpg

Au-delà de ces histoires, c’est leur message primordial que je souhaite communiquer. « Les animaux sont la grande majorité, mais ils ne votent pas et ne peuvent pas faire entendre leur voix. Ils ne peuvent survivre sans notre aide », disait le grand naturaliste et écrivain Gerald Durrell.

C’est à cette bataille fondamentale que se consacrent les héros de Rencontres Africaines.

Parmi tant d’autres en Afrique australe, ils s’investissent corps et âmes, sans relâche et avec les moyens du bord, pour sauver et protéger la faune en voie de disparition, pour éduquer notre propre espèce et éveiller nos consciences.

Il m’aurait fallu plusieurs livres pour présenter toutes les actions menées, mais tout devait tenir dans nos 250 premières pages… alors nous avons privilégié des lieux accessibles au public, des projets qui mêlent conservation et éducation, et des programmes centrés sur une espèce en voie de disparition.

Après avoir découvert ces actions, j’ai basculé de l’autre côté du miroir en rejoignant l’Institut Jane Goodall France pour m’impliquer, à ma petite échelle, dans cette bataille.

Avec Jane Goodall JaneGoodall_Sabine.jpg

J’espère que ce livre donnera envie au lecteur de protéger notre terre et tous ses habitants, et de s’impliquer à son tour.

sabine.jpg

About the Author:


2 Comments:

  1. Katia
    juillet 08, 2009

    Bonjour Sabine,

    Votre vie, votre parcours, votre passion…
    Je vous écrirais personnellement sur votre mail ci-dessus … Il me tarde !

    Votre bouquin est rempli d’Amour, de Beautés, de rencontres exceptionnelles de ces êtres qui se vouent à ce monde … Quand la passion parle par les images, c’est fantastique…
    Il n’y à rien de plus beau, de plus touchant que ça…

    Je suis toujours dans ma brousse à moi en terre suisse et j’étouffe, ma vie n’est pas ici je crois. Passé la quarantaine de 2 ans, je projette de faire le grand saut …
    A mon échelle aussi … Je veux donner de mon temps pour la cause animale en ‘Afrique…

    A très bientôt en espérant que nous pourrons échanger quelques mails sur ce qui nous font vibrer.

    Puis cette phrase de St-Exupéry ;o)

    Il est temps pour moi de ne plus simplement rêver mais de le vivre…

    Bien à vous et mille mercis
    Je découvre votre blog…On croirait que c’est moi qui l’ai conçu ,o)

    Avec mes cordiaux messages – Katia

  2. marie odile
    juin 27, 2010

    bonjour madame, je voulais juste vous dire que j’avais acheter votre livre « rencontres africaines » et j’ai adoré, les photos son superbes !! je suis jalouse de la chance que vous avez eu….
    encore bravo et merci de nous faire rever
    marie


Sorry, the comment form is closed at this time.