Nouveaux ouvrages en vente sur www.genialenature.org

Etonnants mammifères du Costa Rica

Appareil-galerie-60

 

 

C’est au Costa Rica que j’ai découvert les mammifères les plus étranges, comme le tamandua du Mexique, ce drôle de fourmiliers qui se nourrit essentiellement de fourmis et de termites, parfois d’abeilles. Pour avaler sa ration quotidienne de 9 000 insectes, le « piège à fourmi », comme l’appellent les Indiens Tupi du Brésil, est bâti comme une machine de guerre : il est pourvu de longues griffes tranchantes et d’une langue qui avoisine la moitié de son corps, enduite d’une salive collante générée par des glandes grandes comme sa tête.

Les paresseux, unau d’Hoffmann et aï (ou paresseux à gorge brune), font littéralement corps avec les arbres ; ils y mangent, dorment et s’y reproduisent. Mieux : par une homochromie singulière, ils en prennent la couleur, devenant impossible à distinguer des branches.

On dénombre pas moins de 113 espèces identifiées de chauves-souris au Costa Rica : soit la moitié des mammifères du pays ! Loin de leur mauvaise image de « vampires », ces petites merveilles sont essentielles pour notre protection. La plupart se nourrissent d’insectes, de fruits et de fleurs. Sans elles, la pollinisation de nombreuses espèces de fleurs et d’arbres fruitiers ne serait plus assurée, et nous serions dévorés par les moustiques souvent porteurs de maladies mortelles.

Les ratons laveurs, ratons crabiers, coatis, kinkajous et autres procyonidés, ont été longtemps considérés comme des descendants de canidés, d’où l’origine du nom Procyon, « qui ressemble à un chien ». Ils n’ont pourtant pas grand-chose à voir avec un labrador ! Les ratons sont dotés de mains à cinq doigts qui leur confèrent une habileté et une dextérité incroyable, tandis que ceux qui ont opté pour une vie arboricole, comme les kinkajous, sont de parfaits acrobates.

Quant au tapir de Baird, il est un fossile vivant, seul et dernier représentant de l’ordre des Perissodactyla sur le continent américain. Sacré pour les Amérindiens pour qui il incarnait une grande figure de l’ancestralité présente dès le commencement du monde, il foule le sol des Amériques, inchangé, depuis 50 millions d’années.

 

LES IMAGES DE CETTE GALERIE SONT PROPOSÉES A LA VENTE : TIRAGES D’ART EN ÉDITION SIGNÉE LIMITÉE ET CESSION DE DROIT D’USAGE & DE REPRODUCTION SUR DEMANDE.