Nouveaux ouvrages en vente sur www.genialenature.org

Costa Rica, le pays qui a déclaré la paix à la Nature

Appareil-galerie-60

 

 

Forêts luxuriantes vert émeraude emplies d’oiseaux chatoyants et d’animaux étranges que l’on ne trouve nulle part ailleurs, littoral saphir où se croisent baleines et dauphins… Les mots sont insuffisants pour décrire la magnificence de la côte riche, comme l’avait surnommée Christophe Colomb qui y fit escale. Mais la vraie richesse de ce tout petit pays n’est faite ni de pierres précieuses, ni de l’or qu’espéraient trouver les Conquistadors. C’est un or vert dont nous goûtons aujourd’hui la splendeur. Vert comme la majesté de ses forêts, vert comme l’espoir que donne leur renaissance.

Ce petit poumon avait, pour un temps, presque cessé de battre, aussi malmené que les grandes forêts amazoniennes qui sont, elles, toujours au bord du gouffre. Au début du XXème siècle, la forêt recouvrait encore 80 % du Costa Rica. En quelques décades, ce chiffre tomba à 20 % : le pays était dénudé par le besoin pressant de nouveaux espaces pour les activités humaines, l’agriculture, les pâturages… tandis que le cortège d’arbres abattus et d’habitats dévastés emportait son tribut d’espèces animales. Et le Costa Rica, pays visionnaire et pacifiste, qui n’a plus d’armée depuis 1948, l’a compris juste à temps. Nous avons auparavant déclaré la paix entre nous et la paix aux autres nations ; nous devons à présent déclarer la paix à la Nature, annonça le Président Abel Pacheco de la Espriella lors de son investiture en 2008. Alors le Costa Rica s’attache aujourd’hui à cesser la course effrénée à la dilapidation des ressources naturelles, pour devenir l’un des pionniers de la conservation. La forêt représente désormais près de 40 % du pays, et 25 % du territoire est protégé.

 

LES IMAGES DE CETTE GALERIE SONT PROPOSÉES A LA VENTE : TIRAGES D’ART EN ÉDITION SIGNÉE LIMITÉE ET CESSION DE DROIT D’USAGE & DE REPRODUCTION SUR DEMANDE.