Retrouvez mes publications sur www.genialenature.org
Sep 15

Une jolie balade au pays des girafes

Jambo ! De retour d’un bref mais passionnant séjour au Kenya où j’ai partagé le quotidien des chercheurs qui étudient les girafes de Rothschild pour mieux les protéger.


Sérieusement mise à mal au siècle dernier par le braconnage et la réduction de son territoire, cette sous-espèce est répertoriée En danger d’extinction sur la Liste rouge de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature.

On ne dénombre aujourd’hui que 670 girafes de Rothschild en liberté, qui survivent difficilement dans quelques zones isolées du Kenya et un parc national d’Ouganda.

Très peu de recherches ont été conduites à ce jour sur ces gracieux animaux et Zoe Muller, biologiste britannique, avec l’assistance de Les Moran, biologiste néo-zélandais, observe et analyse le comportement, l’écologie et la structure sociale des populations dans la zone de conservation de Soysambu et le parc national du lac Nakuru.

Zoé accumule les découvertes, fruits de longues heures de patientes observations, et remet en cause les idées préconçues, parfois négatives, sur ces drôles de bêtes.

Les femelles ont par exemple la mauvaise réputation d’être de mauvaises mères et d’abandonner leurs nouveau-nés. En réalité, comme le confirment les études de Zoé, les girafes dissimulent leurs girafons durant leurs premières semaines dans des lieux sûrs, à l’abri de la chaleur et des prédateurs, et retournent régulièrement les nourrir et les rassurer.

Lorsque le girafon est assez fort pour rejoindre un groupe, la mère retrouve d’autres femelles et celles-ci organisent une « crèche » rassemblant leur progéniture, qu’elles surveillent tour à tour.

J’ai eu la chance de pouvoir passer plusieurs jours en compagnie d’une de ces crèches, à Soysambu, et la douceur dont font preuve ces géants, femelles comme mâles, avec les girafons, est vraiment merveilleuse.

Voici ma superstar préférée, un girafon âgé de 3 à 4 semaines que nous avons baptisé Gooffy (le dingo maladroit de la bande à Mickey, pour ceux qui ont oublié leurs classiques !)

Et puis entre deux girafes, j’en ai profité pour avancer sur la préparation d’un livre numérique sur les bébés animaux, et la collection s’est bien agrandie !

Des chacals à chabraque flânant au soleil

De tous petits babouins

Quelques facétieux singes vervets

Et de doux impalas

Affaire à suivre, et c’est tout pour aujourd’hui !

Pour en savoir plus sur le travail de Zoe Muller et les girafes de Rothschild :

http://www.girafferesearch.com/

Et pour découvrir le travail de conservation mené à Soyambu :

http://www.facebook.com/pages/Soysambu-conservancy/132961773407309

Kwaheri, à bientôt !

 

 

About the Author:


Sorry, the comment form is closed at this time.